4° montagne : la neige juste à temps au col de Porte !

4° montagne : la neige juste à temps au col de Porte !

Mardi 8 décembre, la classe montagne se retrouve au col de Porte, entourée d'une neige poudreuse à souhait et d'un ciel bleu inespéré. Alors on commence par le matériel, car maintenant que l'hiver est là, on doit assurer chaleur, sécurité et commodité de la progression. Revoilà donc les "grosses" chaussures de montagne, et voici les raquettes et les bâtons. Le temps de s'équiper, de vérifier les vêtements chauds, de distribuer quelques chaussettes et gants, et nous voilà prêt.es !

Premiers pas (marche avant, marche arrière... Premières chutes), nous voilà parti.es en direction de la Pinéa pour monter quelques 300 mètres de dénivelé. Vite avalés pour certain.es rapides, largement ronchonnés pour d'autres, mais en haut, la vue sur Chamechaude (point culminant de la Chartreuse) et la beauté des bois enneigés regroupent tout le monde.

La neige, cela ne sert pas qu'à marcher dessus... On peut la sculpter, la lancer, y tomber, voire s'y rouler largement (certain.es élèves s'en font une spécialité !). On peut aussi juste l'admirer en profitant des paysages d'hiver.

La descente est annoncée sportive : droit dans la pente au milieu des bois, avant de rejoindre un chemin finalement pas si facile. Chutes, roulades et rigolades, mais aussi passages techniques où l'on fait attention de ne pas glisser sur une branche ou une pierre, et trous dans lesquels mieux vaut ne pas enfoncer un pied, une jambe ou même plus ! Marcher en montagne en raquettes, cela peut demander du savoir-faire et de l'expérience !

Enfin, nous voilà au sec pour le repas, protégé.es par une jolie cabane en bois de Chartreuse. Tant mieux, car le beau temps est passé : froid, humidité et même chutes de neige vont rendre l'après-midi moins facile. Grâce à notre accompagnatrice et notre accompagnateur de moyenne montagne, nous prendrons tout de même le temps de nous intéresser à la neige (sa structure, les risques d'avalanche) et d'utiliser les outils de sécurité : pelle, sonde, et bien sûr DVA ("Détecteurs de Victimes d'Avalanches") que les élèves iront cacher et débusquer dans la forêt. Certain.es essayeront même d'apprendre à faire un feu sur et sous la neige, mais sans grand succès cette fois-ci !