Givre, brouillard et émotions pour la 4° projet montagne.

Givre, brouillard et émotions pour la 4° projet montagne.

La météo aura de nouveau été farceuse pour cette seconde montée en haut de la "barrière est" du Vercors par la 4°4 "projet montagne". Cette fois encore, pas de vue dégagée sur les sommets environnants mais du brouillard, du givre et des chemins en neige glacée pas faciles. Des conditions exigeantes qui n'ont enlevé aux élèves ni leur bonne humeur ni leur courage ! 

Une fois l'approche réalisée, on s'équipe. La présence de trois guides de haute montagne va en effet nous permettre d'initier les élèves à quelques techniques d'alpinisme, à commencer par... mettre son baudrier, gérer ses longes et ses mousquetons. Et bien sûr, même si les risques de se taper la tête étaient très faibles, on met le casque !

Et c'est parti... Une descente facile mais impressionante, où il faut essayer de bien poser ses pieds pour rester confortablement assis/e dans le baudrier...

En profitant (si on y arrive !) d'une ambiance assez extraordinaire...

Avant de se retrouver en "pendule" : une situation certes étonnante mais en fait confortable, sans risque et qui demande juste de se laisser descendre jusqu'à la vire où, frigorifié, M.Procacci attend les élèves.

Certain/es se laissèrent descendre en appréciant la vue sur les rochers givrés. D'autres hurlèrent bien un petit peu (voire beaucoup), mais tous et toutes avaient le sourire une fois l'épreuve passée ! Après une traversée un peu aérienne, il ne restait en effet qu'à rejoindre le "trou Saint Michel". Cette curiosité géologique permet de remonter au point de départ en s'assurant grâce aux cordes posées par nos guides.

Pour ceux qui n'ont pas cette fois-ci réussi à se lancer dans le "grand vide", le même trou Saint Michel permit tout de même de s'initier à la position "rappel" (ici impeccable), dans un cadre un peu moins impressionant. 

La redescente par les chemins et les pistes fermées de la station de Lans-en -Vercors s'est ensuite effectuée fort rapidement. Il faut dire que beaucoup d'élèves profitèrent de la neige bien glissante pour s'essayer à la luge... Sans luge mais avec pas mal de succès et de rigolades.

Une bonne montée à pied parfois raide et pas toujours facile effectuée rapidement par tout le monde, une première découverte des techniques d'assurage et de descente en rappel, de la bonne humeur malgré le froid humide : bravo à la classe de 4°4 ! La suite des aventures devrait être moins froide en mars : sous terre en spéléo ? Sur le rocher ou encore dans la neige ? La météo en décidera : à suivre...